Le dopage dans le sport

Shortcode Usage

LE DOPAGE

QUI EST CONCERNÉ ?

Toute personne impliquée dans le milieu du sport est concernée par le dopage. Tous les sportifs, des amateurs jusqu’aux sportifs d’élite, sont susceptibles de subir un contrôle antidopage. De même, tout leur entourage est également concerné : parents, amis, professeurs, entraineurs, médecin traitant, médecin du club, pharmacien, etc. Bref, toute personne avec qui le sportif sera en contact et chez qui celui-ci pourra se faire conseiller ou aider est un acteur clé dans la lutte contre le dopage.

POURQUOI SE DOPER ?

Souvent les jeunes sont à la recherche d’excellence, de réussite, d’une estime d’eux encore plus grand. Malheureusement, il s’agit seulement d’un effet à court terme. Avoir du succès dans certaines situations est très valorisant pour la personne.
EFFETS ET DANGERS DES PRODUITS DOPANTS À RISQUE DE DÉPENDANCE



Les stimulants

  • 
Les amphétamines, la cocaïne, la caféine, l’éphédrine et les produits dérivés sont les plus utilisés. Les stimulants sont consommés pour accroître la concentration et l’attention, réduire la sensation de fatigue. Ils augmentent l’agressivité et font perdre du poids. Ces produits interviennent sur le système cardiovasculaire et neurologique. Leur consommation peut entraîner des troubles psychiatriques. Le dépassement du seuil physiologique de la fatigue entraîné par l’usage de ces substances peut provoquer des états de faiblesse pouvant aller jusqu’à l’épuisement, voire jusqu’à la mort.

Les agents anabolisants

  • 
Pour la plupart, ils sont dérivés de la testostérone, l’hormone sexuelle mâle. Ces produits (nandrolone, stanozolol, etc.) développent les tissus de l’organisme : les muscles, le sang… Ils permettent d’augmenter la force, la puissance, l’endurance, l’agressivité, la vitesse de récupération après une blessure. Certains agents anabolisants diminuent les douleurs, en particulier articulaires. Selon la dose consommée, ces produits provoquent notamment des tendinites, de l’acné majeure, des maux de tête, des saignements de nez, des déchirures musculaires, des troubles du foie, voire des cancers et des troubles cardiovasculaires pouvant entraîner le décès. Les agents anabolisants peuvent entraîner une dépendance physique.

Les corticostéroïdes

  • 
Ces substances antifatigues ont une action psychostimulante et anti-inflammatoire. Elles augmentent la tolérance à la douleur et permettent de poursuivre un effort qui serait insupportable dans des conditions normales. La consommation de corticostéroïdes entraîne en particulier une fragilité des tendons, des déchirures musculaires, des infections locales et générales. Les symptômes vont de la simple fatigue chronique avec une chute des performances, à une défaillance cardiovasculaire pouvant conduire au décès. Les corticostéroïdes peuvent entraîner une dépendance physique.

Les narcotiques

  • 
Ces substances assoupissent et engourdissent la sensibilité. Ils sont utilisés pour supprimer ou atténuer la sensibilité à la douleur, et provoquer une impression de bien-être. Ils entraînent des effets nocifs : risques de dépression respiratoire, d’accoutumance et de dépendance physique, diminution de la concentration et de la capacité de coordination.

Les bêtabloquants

  • Ces médicaments régulent et ralentissent le rythme de la fréquence cardiaque. Ils permettent une diminution des tremblements et ont également un effet antistress. Parmi leurs effets nocifs, on note une impression de fatigue permanente, des chutes de tension artérielle, des crampes musculaires, un risque de dépression psychique et une impuissance sexuelle en cas d’utilisation habituelle et répétée.


MAIS IL ARRIVE QUOI APRÈS ?

Une fois le podium arrivé, la victoire d’une compétition, la réussite d’un exploit, que ferez-vous?
Sachant que votre victoire est due à la prise de drogues? Serez-vous fier quand même? Si vous n’avez pas eu d’effets secondaires graves, les effets sur votre estime de soi seront plus grands que jamais. De ne plus réussir, de voir votre corps changer parce que vous n’avez plus autant de temps pour l’entraînement, de voir des blessures qui commence à vous gêner parce que vous avez arrêté de vous doper, vous laissera des marques à vie!
Si vous croyez que ce petit moment de gloire est si important et que vous êtes prêt a hypothéquer le reste de votre vie…. Car c’est bien le choix que vous allez faire lorsque vous décidez de tricher. D’accord, vous avez choisi après tous ces avertissements d’avoir recours à des substances permettant d’accroître vos réussites, il vous reste une étape avant d’être lavé par les remords et les reproches que vous vous ferez toute votre vie… C’est celle des autres… C’est l’impact que vous aurez auprès de votre mère, père, frère, sœur, partenaire, chummy d’entraînement… Parce que vos amis avec qui vous vous entraîner, sont fiers, ils deviennent vos confidents, ils deviennent votre famille. Et c’est cette famille que vous ferez souffrir lorsque la mort viendra vous chercher, les blessures graves débuteront. On ne parle plus de vous, mais bien des gens que vous aimez. Les gens que vous côtoyez. Ceux pour qui vous seriez prêt à prendre une balle pour les sauver. Ce sont ces personnes que vous allez blesser à vie…

Donc pensez-y bien… Car le mérite, se mérite!!

Le texte sur les effets et dangers des produits dopants est extrait du livre d’information  » Drogues : savoir plus, risquer moins«  réalisé par la MILDT et l’INPES.